blason Carole Dekeijser Artiste-Peintre et Philosophe

Sitemap
Carole Dekeijser - Expositions - Acheter un tableau contemporain - Presse- Contact

 

Vous êtes ici : : Artiste Peintre » Peinture figurative » Les cinqs ages de la vie d'une femme (série) » La technique

La technique

Le premier dessin me fut inspiré en 1980, face à une coupe anatomique du bulbe rachidien et d’une partie du cerveau.


De ce premier jet à la ligne claire, (dessin noir et blanc) il se passa dix ans avant que je ne trouve la technique qui me permette de respecter « l’esprit de la méthode ». Le monochrome s’est imposé à moi. Il était le moyen le plus adéquat pour conserver en peinture les intentions du dessin.


Face au cloisonnement, cette recette crée une concentration et une unité que ne confère pas le polychrome.
La couleur terre de sienne brûlée a une connotation, comme son nom l’indique, qui nous ramène à une réalité extrêmement terrestre. Elle traduit l’élaboration de ce que nous avons de plus cérébral. L’intensité sombre permet, comme dans la vie me semble-t-il, de mettre en évidence une étonnante lumière indissociable de son ombre.


Sur une teinte pâle, la lumière eût perdu de son éclat. Les contrastes forts, parfois excessifs ont ceci d’intéressants : ils mettent en évidence les complémentarités entre des éléments apparemment opposés (ombres et lumières.). Ceci n’exclut en rien une extrême sensibilité menant aux nuances les plus subtiles.


Il en va de même de ce qui nous constitue : la dualité attraction-répulsion, positif-négatif. On ne peut prendre en considération notre propre lumière qu’en donnant sa juste valeur à notre ombre.


 

Page suivante : Les symboles