blason Carole Dekeijser Artiste-Peintre et Philosophe

Sitemap
Carole Dekeijser - Expositions - Acheter un tableau contemporain - Presse- Contact

 

Vous êtes ici : : Artiste Peintre » Peinture abstraite » Oeuvres abstraites construites » Energie » Explication du tableau abstrait "Energie"

Explication du tableau abstrait "Energie"

Cette oeuvre abstraite est également connue sous le nom "L' Ultime Voyage".

La vie, la mort ; la terre, le plasma. Deux états apparemment opposés. Le passage de l’un àl’autre constitue le chaos. Lors de notre ultime voyage, nous passerons par ce chaos pour atteindre l’inconnu.

En tant que symbole, la mort représente un changement profond, qu’il soit mental ou physique.

A vous de découvrir ma vision de l’événement. Les symboles vous y aideront peut-être.

L'artiste-peintre Carole Dekeijser

Voir le tableau abstrait Energie en haute définition



La mythologie nourrit l'inconscient collectif de l'humanité.

Elle est l’union entre la Loi-Unique gérante de l’Univers et l’imaginaire de l’homme.

Elle est le ciment entre les peuples qui, au plus profond de leur identité, s’unissent en des réactions similaires.

Seule la manière dont les différents groupes humains exploitent leur héritage culturel les différencie les uns des autres. Pour certains, elle devint un instrument de domination, pour d’autres, elle fut cause d’immobilisme, d’asservissement ou de perpétuelles errances.
Quelle que soit la place que les hommes occupent dans un groupe social, les mêmes peurs les étreignent, les mêmes forces les guident.

Pousser l’homme au fantastique n’est pas un passe-temps inutile : c’est lui permettre de retrouver une source culturelle commune, àsavoir les réflexes instinctifs du corps et de l’esprit dans leurs zones les plus profondes.
Les religions s’y emploient ainsi que les philosophies qui, elles, évoluent en fonction de l’accumulation des connaissances humaines, et sont, par conséquent, bien plus souvent dynamiques et créatrices que les premières.
La métaphysique a toujours été intégrée au système de pensée de l’être humain.

Ce besoin d’expliquer l’irrationnel a engendré un art qui, né avec les premiers hommes, ne s’éteindra qu’avec le dernier.

Des artistes du néolithique jusqu’aux Jérôme Bosch, Dali et autres, l’histoire n’a cessé de voir éclore tout au long de sa saga, une multitude de créateurs fantastiques qui entrèrent dans cette tradition.

Mon art s’inscrit dans cette voie : faire appel aux sentiments les plus profonds de l’être humain.

Mes œuvres dérangeront souvent, intéresseront peut-être, mais, je le souhaite, ne laisseront jamais indifférent.
Ce n’est pas l’artiste qui suscite les passions ou les rejets, c’est son appel àla mémoire collective enfouie au fond de tous.
A chacun de gérer les fantasmes réveillés, de les étouffer ou de les transcender.
Que ce soit dans mes œuvres abstraites, figuratives ou didactiques, je tente toujours de m’adresser moins aux yeux du spectateur qu’àson Moi profond.
Je construis certains tableaux en tenant compte des "croyances". L’explication scientifique de celles-ci peut, et parfois doit, les contester, mais elle ne les « démonte » pas toutes. S’il est vrai que certaines de ces croyances peuvent être expliquées chimiquement ou biologiquement, il n’est pas évident que l’effet magique qu’elles procurent n’ait pas un impact plus puissant qu’une réalité objective.

Ce que nous considérons comme non explicable scientifiquement, et donc inutilisable, est admis par une grande partie de notre planète comme acquis spirituel, sans chercher àle motiver.

Ce en quoi l’Occident me plaît, c’est que son rationalisme, même s’il le freine un temps, le pousse àdémontrer scientifiquement ce qu’il ne comprend pas. Dans le cas où les phénomènes sont explicables, tôt ou tard, ce qui lui semblait fumisterie passera au rang d’expérience, et ensuite àcelui d’acquis culturel. Ce doute et ce besoin de recherche de l’Occident nous poussent àun dynamisme permanent. Les peuples qui vivent naturellement dans un univers de croyances établies n’éprouvent pas le besoin de changer le cours de leur civilisation ou de leur culture.
Même si j’utilise une croyance populaire universelle, c’est en toute connaissance de cause et dans un but précis. Il va de soi qu’une croyance peut être modifiée si besoin est. Ce sont les bases de notre évolution mentale.