blason Carole Dekeijser Artiste-Peintre et Philosophe

Sitemap
Carole Dekeijser - Expositions - Acheter un tableau contemporain - Presse- Contact

 

Vous êtes ici : : Carole Dekeijser » Interview » La naissance d'une oeuvre

La naissance d'une oeuvre

Q : Comment cela s’exprime-t-il dans votre cas ?

R : Avant de commencer une œuvre, j’étudie un sujet avec  le plus de soins possible :
Conférences, débats, invitations de personnes, chercheurs et autres, lectures et méditation. J’aspire à posséder mon sujet le mieux possible, bref ; je rentre en blocus.

Après des mois de préparation et gestation, j’accouche d’un croquis instinctif au crayon noir et blanc qui, comme un enfant décide de venir au monde de lui-même. Ceci généralement de nuit.
Dans ce croquis, tout l’essentiel de mon étude s’y trouve mais aussi ce que mes inconscient et non-conscient ont « retenu » de mon blocus préalable.

Ce croquis, je le duplique toujours en noir et blanc, avec la plus grande minutie sur la toile, sans me poser de questions. Une fois en position l’œuvre pourra commencer à être peinte.

Là, commence la seconde intervention de mon ressenti intuitif. Lorsque je commence à peindre, le tableau prend petit à petit possession de moi, les couleurs y apparaîtront d’elles-mêmes. Tout en respectant scrupuleusement ce que mes inconscients avaient introduits dans mon croquis de base, l’œuvre en devenir m’impose sa propre maturation durant les semaines, les mois ou l’année que dure la réalisation de mon travail.

Voila pourquoi, je suis incapable de réaliser deux œuvres à la fois.

Une fois terminée, la peinture est mise de côté durant des mois.

Après ce délai, je l’analyse. Elle répond toujours à des questions que je me pose, que je me suis posées et même elle me donne des réponses à des questions que je ne me pose qu’au moment de mon observation… et elles me suggèrent surtout des questions plus justes que celles que je me posais initialement… Passionnant.


Page suivante : Suite...