blason Carole Dekeijser Artiste-Peintre et Philosophe

Sitemap
Carole Dekeijser - Expositions - Acheter un tableau contemporain - Presse- Contact

 

Vous êtes ici : : Carole Dekeijser » Interview » Enseignement artistique

Enseignement artistique

Q : Que reprochez-vous à l’enseignement artistique ?


R : Je ne lui reproche rien, je le remercie car par le vide de son contenu et son absence… il a fait de moi ce que je suis par réaction.

On peut lui reprocher d’inconsciemment « mentir ». On n’y réfléchit plus … On ne donne plus de cours rigoureux de peinture sous motif de laisser se développer son instinct alors que c’est l’inverse qui se produit. Moins on a de technique, moins le non-conscient aura de moyen pour s’exprimer. L’être humain est un bipède, il a besoin de ses deux jambes pour avancer. De même, pour exprimer son art, l’artiste a besoin de la technique et du ressenti. On ne peut développer l’un sans l’autre.

Si on met la pression sur un enfant en exigeant de lui qu’il « dise quelque chose », il racontera n’importe quoi. De même pour l'inconscient, le non-conscient et le sub-conscient. Tant qu’on braquera les projecteurs sur eux, ils exprimeront n’importe quoi. L’artiste se mentira à lui-même. S’il se concentre sur un savoir-faire basé sur une maîtrise technique, les sentiments délaissés viendront s’insérer parfois à son insu, tel l’enfant dont on se désintéresse cherche à se faire remarquer de la société en s’imposant à celle-ci.

L’enseignement artistique confond « lâcher-prise » avec « laisser-aller ».

Il est vrai que pour atteindre le lâcher-prise, tant recherché par les académies actuels - c’est tout à leur honneur - il est nécessaire de passer par le fait de se « lâcher ».

Le lâcher-prise est l’étape suivante, mais ne peut succéder qu’à la maîtrise.

Page suivante : Suite...